Crédits

Vous avez l’intention d’acheter, de construire ou de rénover un bien immobilier et vous prévoyez de souscrire un crédit hypothécaire ? A la formule traditionnelle, avec remboursements mensuels constants, nous vous proposons des alternatives avantageuses.

Nos solutions de financement

Vous pouvez aussi financer un projet immobilier au moyen d’une assurance-vie[1] en utilisant l’une des formules indiquées ci-dessous :

La reconstitution de crédit

Cette formule vous permet d’utiliser le capital-pension qui sera constitué au terme de votre contrat d’assurance afin de rembourser votre crédit hypothécaire en une fois.

Concrètement, vous ne payez que les intérêts de votre crédit de manière périodique. Quant au remboursement, il sera effectué en une fois à l’échéance du contrat de crédit hypothécaire. Enfin, contrairement à l’avance sur le capital-pension (voir ci-dessous), vous ne devez pas déjà disposer du capital épargné dans votre assurance pension pour utiliser cette formule.

L’avance sur le capital-pension

Vous pouvez également demander une avance sur le capital-pension déjà constitué.

Exemple : vous avez 30 ans et dans votre plan de pension, il est prévu que vous receviez une somme de 100.000 € à l’âge de votre pension légale. A 40 ans il est déjà possible de demander une avance sur le capital, en tenant compte du pourcentage maximal du capital autorisé.

Trois bonnes raisons d’utiliser votre pension complémentaire pour financer l’acquisition ou la rénovation d’un bien immobilier :

  • Vous disposez d’une alternative idéale au crédit hypothécaire classique grâce aux avantages fiscaux de votre assurance pension.
  • Vous concrétisez déjà maintenant votre projet immobilier sans attendre la pension et sans toucher à vos réserves personnelles. Vous continuez à épargner pour votre pension complémentaire.
  • Votre bien immobilier sera déjà acquis au moment de la pension.

Pour plus d’informations concernant ces formules, veuillez nous contacter. Nous pourrons ainsi déterminer ensemble la formule la plus adaptée à vos besoins.


[1] Veuillez nous contacter afin de découvrir les produits compatibles avec ces formules. 

Protéger ma famille en cas de décès

Vous venez de conclure un crédit hypothécaire pour acheter une maison ou un appartement. Que se passe-t-il en cas de décès prématuré ? Comment éviter d’impliquer vos héritiers dans le remboursement du prêt ?

Grâce à une assurance solde restant dû, une partie ou la totalité du prêt est remboursé par la compagnie d’assurances en cas de décès prématuré.

Mais d’autres couvertures existent en cas de décès :

  • couverture décès complémentaire comprise dans une assurance pension ;
  • assurance décès temporaire avec capital constant.

Il est également possible de mettre en gage votre contrat d’assurance décès. Celui-ci sert alors de garantie pour votre crédit hypothécaire. Le capital-décès qui devrait être versé au bénéficiaire sera automatiquement utilisé pour rembourser votre crédit si vous venez à décéder avant le terme de votre contrat.

Contactez-nous pour plus d’informations.